• Pour ceux qui peuvent Bonnes vacances et bon courage pour les autreset merci à Eric pour la technicité.

    Alerte infos pour les intéressés par les sables  Alerte infos pour les intéressés par les sables Alerte infos

    pour voir aussi le corps de l'article passez par accueil; cliquez sur les images pour les agrandir

    De grosses machines sont venues dans les sables pour dépresser les résineux et supprimer les acacias ainsi nommés ici mais dont le vrai nom est celui de robinier du nom de Mr Robin qui l'introduit en France. Ces grosses machines enlevèrent, dans un travail très bien fait, conseillé par l'ONF,un arbre sur deux ,la lumière est revenue.

    Il semble que  les acacias aient été tous retirés tiges et racines.Les sables sont transfigurés et comme cultivés pour recevoir une nouvelle pelouse sèche.

    Évidemment ni Espace Naturel Comtois ni les archéologues ne peuvent être tenus responsables de la présence de ces arbres: les résineux avaient été plantés comme compensation maladroite par l'ancien exploitant de la carrière qui a retiré la couche de sable .La limite de la parcelle exploitée en carrière de sable est maintenant en forme de falaise identique à celles du passé. L'hirondelle des rivages va revenir!

     

    Quant aux acacias que personne n'a plantés, ils se sont développés probablement par graines, venant des grands acacias à l'origine inconnue  sur les  espaces découverts par les archéologues. Ceux-ci  mirent à jour une magnifique urne pleine de glands; à la surface quelques tessons de céramique  témoignent d'un occupation il y a quatre à Cinq mille ans

    Partant de racines enfouies, surgiront sans doute de nouveaux plants malgré un travail de défonçage bien mené par une entreprise très compétente..Voyez son travail et  les tas de  bois sur le chemin: résineux, houppiers et acacias.

     

    Le sud de la parcelle est à nu, rappelant partiellement les paysages d'autrefois. La faune est venue  visiter: les lièvres ont traversé, la huppe fasciée est venue picorer, un chevreuil est passé en bordure et la renarde, obstinément, a cherché sa tanière.Les insectes ,les petits rongeurs, les plantes... vont suivre

    Espérons que ces travaux de ce gros chantier permettront la remise en état du site qui tout doucement a été colonisé par les robiniers et par les ronces et que perdurera le résultat.