•  

    L'arbre de la liberté.

     

    l'arbre de la liberté.

    A l'occasion du bicentenaire de la révolution de 1789, le maire de Quitteur, M. Alain Maguet plantait en 1989 un épicéa " Picea Abies", à quelques mètres du monument aux morts. Dans un récipient en verre, hermétiquement fermé fut déposé un document mentionnant l'évènement et revêtu des signatures de tous les habitants de Quitteur. Ainsi fut observé le décret de la convention nationale du 3 pluviôse An II demandant qu'un arbre de la liberté mort ou disparu  soit remplacé. Ce décret a été confirmé par un arrêté du 29 fructidor An IV. Conformément à l'arrêté  du directoire exécutif du 26 pluviôse An VI, une fête fut  célébrée à la suite de la plantation de cet épicéa. Cette fête animée par de nombreuses scènettes fut organisée par l'association des amis de Quitteur et attira beaucoup de monde.  Hélas, cet arbre, cet épicéa, est très sensible à l'attaque d'un scolyte,petit coléoptère, qui dévore la partie vivante sous l'écorce , le cambium, où passent les sèves montantes et descendantes. Aggravé par les canicules, ce phénomène conduit au dépérissement complet de l'arbre.

    Ce scolyte ravageur de l’épicéa porte le nom de bostryche typographe - Ips Typographus -.

     cliquez sur les images pour les agrandir

    l'arbre de la liberté.

    l'arbre de la liberté.

     

    à gauche, trois scolytes adultes au milieu des déjections de leurs larves et prêts à s'envoler..

     

     

     

    à droite, leurs effets sur les épicéas de la Maladière comme sur tous les épicéas de Quitteur et d'ailleurs.

     

     

     

     

     

    l'arbre de la liberté.

     

    Notons qu'en Haute Saône, surtout dans les Vosges Saônoises au nord , il y a près de 3 millions de m3 de ces épicéas que certains appellent sapins, nom qui devrait être réservé au sapin pectiné "Abies Alba" ou sapin noir des Vosges.   Celui-ci épargné par le scolyte subit malgré tout,un stress hydrique et peut être atteint. L'insecte de quelques millimètres de long vit dans un état larvaire puis devient insecte parfait avant de décoller pour aller attaquer d'autres arbres et laisser  leur ancien hôte tel un squelette au branches sèches sans aiguilles. Cet arbre mort va être abattu sous la diligence de Madame le Maire.

    Après la disparition de l'orme et bientôt celle du frêne, 1,3 millions de M3 dans notre département et très présent dans le clos de Beaujeu, voici un autre arbre qui  s'efface de notre paysage.

    Cet arbre sera t'il remplacé comme cela se faisait dans la tradition par un chêne, un tilleul  ou un peuplier? Sinon disparaitra  le symbole de la tradition républicaine et de la cohésion nationale , l'arbre de la liberté , qu'il représente.

     

     


  •  

    Été 2019

    cliquez sur les images pour les agrandir

     

    Voici  venir le temps des vacances pour ceux qui peuvent en prendre mais le temps des moissons et des labours pour les autres.

    Après une forte canicule qui a brulé les prés et tari le nectar des fleurs, quelques faibles ondées ont arrosé le paysage. Dans les prés grillés comme au sahel les bovins broutent une herbe rare et sèche. Les abeilles,pattes arrière tendues, ventilent la ruche pour en abaisser la température. C'est la vie qui va.

     

    Repos estival et imagesRepos estival et images

     

     

     

     


              Repos estival et images

     cliquez pour agrandir les images

                                                   

     

    A la rentrée, les préparatifs des élections municipales commenceront à occuper les esprits et reviendront alors les sujets de préoccupations comme  le SPANC, de curieux investissements fonciers ou des travaux sans utilité.

    En attendant place à un florilège sur les abeilles en essaimage puis dans des endroits qu'elles ont choisis comme ruche et enfin en quête de nectar de potimarron !

     

    Repos estival et images Repos estival et imagesessaim à plat

     

    Repos estival et images

    Repos estival et images

     

     à gauche essaim logé dans le mur d'une église, dans la loge d'une ancienne poutre,à droite dans un tonneau en plastique (rarissime) en bas une abeille butinant dans l'or d'une fleur de cucurbitacée

     

     

     

    cliquez encore sur les images !

     

    Repos estival et images