• Le Clos de Beaujeu

    Armoiries

     

     

    A l'entrée de Pierrejux, un panneau a été posé avec les armoiries de Beaujeu : d’or à trois tours couvertes de gueules, pavillonnées coupé d’argent et de gueules, sur une terrasse d’argent.. Beaujeu, Quitteur, Saint Vallier, Pierrejux, les fermes d'Etaule et des Huguevilles constituaient avec des hameaux aujourd'hui disparus le clos de Beaujeu.

    entrée de Pierrejushttp://www.racinescomtoises.net/local/cache-vignettes/L232xH289/Blason-389-9dda5.jpg

     Source :      http://www.racinescomtoises.net/?Blason-de-Beaujeu-Saint-Vallier

    Sur celles-ci, sont représentés 3 châteaux. L'explication de ce blason peut être tirée du  livre" Beaujeu dans 20 siècles d'histoire" de Charles Gaillet. Il y avait,au 13 ième siècle, plusieurs seigneurs simultanément sur le clos. Ils dépendaient d'un suzerain aux pouvoirs plus étendus. Ainsi à Beaujeu  y avait-il 3 familles seigneuriales.

    La famille ainée, dont Ponce de Beaujeu fut le premier chef,  possédait la plus grande partie du clos et le château principal dont  il reste la tour.

    La famille cadette possédait une maison forte où se trouve l'actuelle fondation Brugnon Agache et une autre à la croisée des chemins d'Igny et de Motey, sans doute aujourd'hui la maison Bertrand. Une autre branche, les seigneurs de Pierrejux possédaient  probablement une maison forte à Pierrejux où fut construite une église avant même celle de Beaujeu. Cette famille était vassale de celle de Beaujeu et surnommée Mittenet ( Galliet). Le curé de Pierrejux revendiquait pour sa paroisse : Quitteur, les fermes des Huguevilles et d'Etaule.

    Un autre blason peut être associé à Beaujeu, celui de Guillaume de Beaujeu. Il devait s'agir d'un descendant de la famille de Beaujeu. On le retrouve Grand Maître  de l'Ordre des Templiers de 1273 à 1291. Il est enregistré sous le nom de Guillaume ou William de Beaujeu et de Sevans, déformation selon certains de Seveux. A cette époque, les seigneuries étaient éclatées et imbriquées à divers degrés, même au sein d'un village. Les cadets s'engageaient souvent dans les croisades avec leurs titres et une dotation,une sorte de pécule, qui leur permettait de subvenir à leurs besoins. Il devint l'antépénultième grand maitre de l'ordre des templiers.

    Un de ses voisins, Jacques de Molay fut le dernier Maître de l'Ordre. Il était seigneur de Molay. On peut facilement imaginer que Guillaume de Beaujeu lui a préparé le dernier siège de Grand Maître de l'Ordre des Templiers après l'élection de Thibaud Gaudin  qui  l'occupa de 1291-1292 . Jacques de Molay fut assassiné en 1312 sur un bucher par Philippe le Bel qui en voulait  soit à la puissance, soit à l'or des Templiers. Cet ordre avait pour principale mission la défense des lieux saints et des pèlerins.

    Le blason de Guillaume de Beaujeu figure sur des bouteilles de Rosé demi-sec, pétillant, fait en république tchèque à la gloire de William de Beaujeu.1272-1291. Quelle est la relation entre l'Ordre des Templiers et ce vin?

     

     

    21 ième Grand Maître des Templiers, Guillaume de Beaujeu est mort en 1291 en défendant Saint Jean d'Acre aujourd'hui,situé en Israël. Pendant le siège, il fut percé d'une flèche de Mamelouk. Un de ses compagnons l'apostropha en lui disant " vous fuyez messire!"- "Non je ne m'enfuis pas, je suis mort, voyez le coup" dit-il en levant son bras. Thibaud Gaudin fut son successeur. Il se retira de Saint Jean d'Acre avec le trésor. Il fut suivi par Jacques de Molay ( Molay est un village de Haute-Saône) . Jacques de Molay, 23ème Grand Maître fut fait prisonnier, en même temps que tous les templiers par Philippe le Bel qui en voulait surtout à l'argent de l'ordre. Sur son bucher, Jacques de Molay apostropha le peuple en disant:" Pape Clément! Roi Philippe! Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment! Maudits! Maudits! Tous maudits jusqu'à la treizième génération!"

    Une polémique existe sur l'origine familiale de Guillaume de Beaujeu,  Grand Maître de l'Ordre  des Templiers, qui est revendiquée par Beaujeu en Beaujolais.

    Cependant le fait qu'il se faisait appeler seigneur de Beaujeu et Sevans indiquerait  qu'il était bien de la famille de Beaujeu de Haute Saône et que Sevans serait une déformation de Seveux ainsi que l'écrit un auteur de l'académie des sciences, belles lettres et arts de Besançon 1867 page 363 tome IV de Mémoires et Documents inédits pour servir à l'histoire de la Franche Comté. Son voisinage avec Molay, où est né Jacques de Molay, laisse penser aussi à une complicité. Guillaume aurait préparé le siège magistral pour son voisin.

    Quant à la devise  "A tous venans Beaujeu" Beaujeu en Beaujolais se l'est attribuée sous l'écriture " à tous venant Beaujeu", curieusement, on ne retrouve rien sur le sujet de Guillaume de Beaujeu ou sur cette devise dans le livre " Beaujeu dans 20 siècles d'histoire " de Charles Gaillet

    Le blason repris par Heych de  cinq triangles d'azur ou de gueules sur champ d'argent est probablement postérieur au treizième siècle.


  •  Elle était sourire, gentillesse et discrétion.

    La doyenne Yvonne nous a quittés le samedi soir de Pentecôte.

    La doyenne nous a quittés

    Condoléances à ceux qui l'aimaient.


  •  

    effet de couleur à la Monet sur Quitteur

    Résultats  des élections européennes   à Quitteur

     

    43 votants  sur 60

    41 suffrages exprimés

    1 vote blanc

    1 vote nul

    13 FN

    12 UMP

     6PS

    4 Front de Gauche

    1 Ecologie

    1 Dupont Aignan

    ......


  • Enfin !

    La situation s'est enfin débloquée aux 2 exutoires immondes de Quitteur. Le rio merdo et le merdo grande sont dégagés des sédiments qui faisaient barrage et pratiquement transformés en fossés de phytoépuration. Le temps de purger les égouts et la situation redeviendra normale en attendant les installations exigées par le SPANC ( Service Public de l’Assainissement Non Collectif) et de ce côté, les choses évoluent pour compenser en partie les investissements nécessaires que devront faire les particuliers .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le 8 mai, après le discours du ministre relayé par Mme le Maire sur l'évocation de la fin de la guerre, une Marseillaise fut entonnée à capella par l'assistance.

    Encore une  fois les pompiers rehaussèrent la cérémonie où l'on vit les nouveaux galons du chef de corps. Félicitations!

    Un verre très convivial fut offert aux personnes présentes.

    ........Autour des ruchers les abeilles, imperturbables essaiment........

     

     


  •  

                                   Encore des histoires d'eau! Avril 2014

    A l'occasion d'un incident sur le carrefour voici un petit rappel de l'histoire de cette place. Dans les archives de ce site on peut retrouver une documentation plus complète.

    Aujourd'hui, l'eau distribuée à Quitteur vient d'un des captages de la plaine agricole de Beaujeu. Cette eau est certainement moins pure que celle qui vient de la forêt de Bellevaivre  qui alimente Mercey.

    La plaine de Quitteur était traversée par des cours d'eau qui confluaient vers la Forge. Près du cours le plus proche de l'actuel village les hommes se sont installés et bénéficiaient de l'eau courante d'un bras dont le  Grand Creu et le chapelet des mares de la Laie en sont encore les témoins. Ils s'installèrent aussi dans les Sables il y prés de 4000 ans au hasard des nécessités et de la présence de ressources .

    A l'endroit de Quitteur, émergeaient des sources de l'étage géologique du Kimeridjien  on en retrouve le long de la Côte . Sans doute à la suite de  l’implantation d'un moulin au lieu dit le moulin neuf entre Beaujeu et Quitter les sources furent insuffisantes. Les habitants firent alors une canalisation en grès avec regard en pierre de taille pour aller chercher de l'eau à plus de 3 km à quelques centaines de mètres en amont du Chatelard. Malheureusement la pente était insuffisante et la fontaine-lavoir ne fonctionna jamais; elle fut démontée dans les années 1960.

     

    histoire de l'eau à Quitteur

    Au milieu du 19 e siècle, le préfet approuva la construction d'un édifice  circulaire lui aussi en pierres de taille équipé d'une machine à la Vaucresson dans laquelle un manège humain entrainait une chaine à godets qui remontait l'eau d'un puits. l'ouvrage était entouré de colonnes qui supportaient un toit Ce système compliqué tombait souvent en panne. Il fallait affecter des crédits pour payer un fontainier pour l'entretien. L'ouvrage était magnifique. Il était composé d'auges lavoirs en arc avec en symétrie des pierres en abreuvoirs. L'eau s'écoulait de la bouche d'une tête humaine sculptée  dans une vasque pour alimenter les brocs à eau et les seaux pour la cuisine. Malheureusement, cette eau fut polluée par les exploitations agricoles voisines . L'ouvrage fut démonté par pièces,on en retrouve ça et la, et remplacé par une grande auge en fonte  de 6m de long  alimentée par une pompe à bras. On la voit sur la photo de 1905à l'ouverture de ce site. L'auge devenue inutile pour abreuver les animaux fut remplacée par une cuve en béton. Le tout, récemment, fut culbuté par un engin!

    histoire de l'eau à Quitteur

     

    Pour clore ce chapitre en ce début de mandat il semble que cela bouge du coté des exutoires immondes qui vont être enfin nettoyés! Des travaux de renforcement de réseaux d’eau et d'électricité sont en cours chemin du Ratelot et chemin Es Buoz ,ex chemin du tram. En outre les lampadaires vont enfin faire l'objet d'une modernisation.