• Les Grands travaux

     

               Pour un bureau de poste, une salle des fêtes, une mairie!

     

    panneau de chantier

    il manque quelque chose.

     

    l'énorme escavation

     

    aperçu de la dimension du chantier, faute d'information et de plan  que restera-t-il?

    http://proxiti.info/dette.php?o=01321&n=Revonnas

     

    faisons confiance pour ne pas en arriver là!

     

     

     

     


  •  

    Verbatim du conseil municipal du 23/09/2015

     

    Additif du 30 09 2015:

    Le chauffage au gaz évoqué concerne l'actuelle école maternelle dont il faudra déplacer la cuve.

    La communication semble avoir été très légère sur cette maison des services: certaines personnes ne savent pas de quels services il s'agit dans cette "maison des services" ! Des correspondants ignorent si la mairie y sera.

     

    Du bon: la connaissance des dossiers de la forêt et l'implication des conseillers  pour les affouages.Du mauvais: une précédente équipe a laissé planter 2500 pieds de chênes à l'hectare. Il faut dé-presser, personne ne se propose et ne veut du bois; les tracteurs ne peuvent pas passer entre les lignes! Gaspillage.

    Du moyen: le coup est parti. La première réunion de chantier de la dispendieuse maison des services se tiendra lundi. Elle sera chauffée au gaz et les tuyaux de gaz extérieurs!

    Du  mauvais: le 01:12:2006 l'examen du schéma directeur de l'assainissement  avait, après une longue et couteuse étude du cabinet JDE , été bâclé lors du  CM . Aujourd'hui à cause de cet examen bâclé la commune devra payer les contrôles du SPANC pour certains habitants du hameau de Pierrejux.

    Du bon:sur la pétition de certains habitants de Quitteur, à propos d'odeurs et de bruits, une réunion sera organisée où Mme le maire appellera au civisme des parties.

    Du bon: les débats sont parfois toniques et animés mais jamais méprisants ou aigris. Le maire demande l'avis des conseillers et prend une décision concertée.

    Voilà un verbatim d'un conseil municipal d'un village de France, somme toute bien calme, dans un début de tourmente mondiale, de migrations de peuples, de radicalisations religieuses et de technologie numérique envahissante.

    Où est le temps des grenouilles, des maraudes et des  fêtes de village?

     

     

     


  •  

     

    C'est le début de l'automne

    La pluie est revenue, avec elle les orages, les ruisseaux à sec vont se regarnir. La nappe phréatique a baissé et la  mare des Fouriaux asséchée a été traversée par des sangliers.

    la mare des Fouriots

    Le nouveau fossé des Rayes Chênes de la prairie basse de Saint Vallier se comble petit à petit par des herbes, de  la vase et le piétinement  des sangliers. Il y a des doutes sur son utilité et son fonctionnement.

     

    le fossé se comble.

     

    Dans les forêts, les frênes sont malades et condamnés par  Chalara Fraxinea et nombreux sont les chemins impraticables. Heureusement l'accès des  Rayes Chênes a été aménagé.

    Frênes malades

    Et pour finir le futur site de la "maison des services"A l'heure de la diminution de la dotation  globale de fonctionnement,(DGF) gros poste de recette versée par l'état pour le budget des communes et à l'heure  du développement de l'intercommunalité, cette dépense n'est elle pas trop ambitieuse?

     

     

    L'ancienne cure,aujourd'hui école maternelle  et l'église.

     

    convocation CM


  •  

     

    C'est la fin de la canicule.La pluie est encore rare et la nature a besoin d'eau. Les maïs ont du mal à pousser.

     

    la photo du panneau d'affichage est difficile a interpréter nous supposons que la route est à gauche

    l

     

    Nouvelles de la commune de Beaujeu à laquelle Quitteur est associée

    Le projet de construction d'une " maison des services en face de l'église": mairie, agence postale, salle des fêtes est en cours d'examen et fait le "buzz" . La commune s'est engagée sur les économies d'énergie pour l'éclairage public. Pour pour la maison des services  il n'est pas précisé s'il s'agit d'un chauffage en énergies renouvelables pour un bâtiment  basse consommation mais nous ne doutons pas que les élus sauront choisir.

    Le budget semble assez élevé , de l'ordre de 1000 € par habitant s'il y a des dépassements ce qui est fréquemment le cas. Les avis sont partagés par certains internautes ou habitants.

    D'aucuns disent que c'est trop cher , pourquoi ne pas avoir réhabilité une maison voisine de la mairie? A l'heure de la réduction du mille feuilles administratif et des diminutions de ressources, est ce bien raisonnable? Pourquoi une salle des manifestations et des fêtes au milieu du village?

    D'autres disent ,au contraire,que c'est une bonne chose: il y a le maintien d'un service public,i l y aura une belle salle proche du centre du village ,ce sera moderne et fonctionnel .

    L'unanimité n'y est pas .

    Pour ceux qui ont la chance de prendre des vacances, bonnes vacances, et pour ceux qui travaillent, bon courage!

     

     

     


  •                    Canicule

     

    Depuis une dizaine de jours, une canicule s'est installée, les vents secs du désert soufflent sur la plaine de Quitteur et transforment le velours des prairies en herbe jaunie  et rase comme celle du Ferlo au Sénégal. Tout cela évoque le poème de Leconte de Lisle  dont voici 3 strophes, ci-dessous.

    On retrouve, au loin, la ligne du tacot à l'ancien lieu-dit "au bas de la Courelle". Les fossés de la prairie sont à sec et le fossé du Pré du cellier sert de route aux ragondins. Les prés d'Achey n'ont pas été fauchés, l'herbe est grillée.

    Les récoltes de colza sont bonnes comme celles des orges d'hiver. Espérons que cela remontera le moral des agriculteurs.

    Comme par le passé, tout cela finira sans doute par de violents orages.

    Changement climatique ou épisode?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        

              

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        

     

     

    Midi, Roi des étés, épandu sur la plaine,
    Tombe en nappes d'argent des hauteurs du ciel bleu.
    Tout se tait. L'air flamboie et brûle sans haleine ;
    La Terre est assoupie en sa robe de feu.

    L'étendue est immense, et les champs n'ont point d'ombre,
    Et la source est tarie où buvaient les troupeaux ;
    La lointaine forêt, dont la lisière est sombre,
    Dort là-bas, immobile, en un pesant repos.

    Non loin, quelques bœufs blancs, couchés parmi les herbes,
    Bavent avec lenteur sur leurs fanons épais,
    Et suivent de leurs yeux languissants et superbes
    Le songe intérieur qu'ils n'achèvent jamais.