•  

     

    C'est la fin de la canicule.La pluie est encore rare et la nature a besoin d'eau. Les maïs ont du mal à pousser.

     

    la photo du panneau d'affichage est difficile a interpréter nous supposons que la route est à gauche

    l

     

    Nouvelles de la commune de Beaujeu à laquelle Quitteur est associée

    Le projet de construction d'une " maison des services en face de l'église": mairie, agence postale, salle des fêtes est en cours d'examen et fait le "buzz" . La commune s'est engagée sur les économies d'énergie pour l'éclairage public. Pour pour la maison des services  il n'est pas précisé s'il s'agit d'un chauffage en énergies renouvelables pour un bâtiment  basse consommation mais nous ne doutons pas que les élus sauront choisir.

    Le budget semble assez élevé , de l'ordre de 1000 € par habitant s'il y a des dépassements ce qui est fréquemment le cas. Les avis sont partagés par certains internautes ou habitants.

    D'aucuns disent que c'est trop cher , pourquoi ne pas avoir réhabilité une maison voisine de la mairie? A l'heure de la réduction du mille feuilles administratif et des diminutions de ressources, est ce bien raisonnable? Pourquoi une salle des manifestations et des fêtes au milieu du village?

    D'autres disent ,au contraire,que c'est une bonne chose: il y a le maintien d'un service public,i l y aura une belle salle proche du centre du village ,ce sera moderne et fonctionnel .

    L'unanimité n'y est pas .

    Pour ceux qui ont la chance de prendre des vacances, bonnes vacances, et pour ceux qui travaillent, bon courage!

     

     

     


  •                    Canicule

     

    Depuis une dizaine de jours, une canicule s'est installée, les vents secs du désert soufflent sur la plaine de Quitteur et transforment le velours des prairies en herbe jaunie  et rase comme celle du Ferlo au Sénégal. Tout cela évoque le poème de Leconte de Lisle  dont voici 3 strophes, ci-dessous.

    On retrouve, au loin, la ligne du tacot à l'ancien lieu-dit "au bas de la Courelle". Les fossés de la prairie sont à sec et le fossé du Pré du cellier sert de route aux ragondins. Les prés d'Achey n'ont pas été fauchés, l'herbe est grillée.

    Les récoltes de colza sont bonnes comme celles des orges d'hiver. Espérons que cela remontera le moral des agriculteurs.

    Comme par le passé, tout cela finira sans doute par de violents orages.

    Changement climatique ou épisode?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        

              

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        

     

     

    Midi, Roi des étés, épandu sur la plaine,
    Tombe en nappes d'argent des hauteurs du ciel bleu.
    Tout se tait. L'air flamboie et brûle sans haleine ;
    La Terre est assoupie en sa robe de feu.

    L'étendue est immense, et les champs n'ont point d'ombre,
    Et la source est tarie où buvaient les troupeaux ;
    La lointaine forêt, dont la lisière est sombre,
    Dort là-bas, immobile, en un pesant repos.

    Non loin, quelques bœufs blancs, couchés parmi les herbes,
    Bavent avec lenteur sur leurs fanons épais,
    Et suivent de leurs yeux languissants et superbes
    Le songe intérieur qu'ils n'achèvent jamais.


  • De bonnes nouvelles

     

     

     

     butineuse sur accacia rosé

     

    Au début du troisième tiers du printemps, voici de bonnes nouvelles: l'orchidée Ophrys Apifera a refleuri dans une pelouse sèche de Quitteur où elle avait disparu depuis 3 ans, elle imite un bourdon qui vient la visiter et qui transmet le pollen à d'autres.

    Toujours dans le registre des insectes, des abeilles sauvages,  venues de la forêt, recolonisent les ruches désertes depuis l'hécatombe totale de l'automne 2014. Elles butinent avec avidité les fleurs d'acacia pour donner le miel suave, odorant et clairdu Val de Saône.

     

     

     

     

     

     

           Le pont et la porte de garde

     

     

      

    La porte de garde du canal , près de la maison du barragiste est toujours semblable à ce qui fut dessiné par l'ingénieur Freyssinet mais l'ancien pont, trop faible, a du être changé et le chat du barragiste ne va plus pêcher sur la première marche de l'escalier. Les touristes fluviaux apprécient ce canal de dérivation du barrage de la Forge.

    Les hirondelles rustiques sont nées mais laquelle nourrir?

    Hirondelles rustiquescliquer ici

    Enfin,sur le panneau d'affichage public une nouvelle analyse de l'eau a été mise :elle est redevenue potable.

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  •  Mai 2015

    cliquer pour agrandir

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Traditionnelle manifestation au monument avec la présence des élus et la participation toujours appréciée du CPI des pompiers du clos de Beaujeu dont un des représentant dans le groupe d'honneur porte l’ancien casque modèle 1933.On voit sur la vue du monument deux récipiendaires de  décoration. Mr Crucet porte drapeau à droite du pompier  Mr Dominique Morel lui aussi décoré ainsi que Mrs M Fermaud et Victor Goillot.

     

    Mise en place du défilé:

     

     

     

     

     

     


  •  

    AVRIL 2015

     

    Budget, très rébarbatif pour ce printemps 2015

    Mais publié à la demande de certains visiteurs éloignés du site!

    au premier étage de la mairie lavoir la salle du conseil

    cliquez sur les images pour les agrandir

     

    Rébarbatif n’est-ce pas? Mais il faut bien le faire