• les constructions et édifices religieux dans le clos de Beaujeu

     

     

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beaujeu

    pour une vue plus agréable et agrandie cliquez sur les photos

    L'église de BEAUJEU

    Lors de sa visite en 1823, l'archevêque de Besançon avait déclaré le bâtiment " frappé de de l'état ruineux" et avait menacé de le fermer. Après de multiples tribulations sur le financement, cette église qui avait été dépouillée lors de la  vente des biens du clergé et consacrée au culte de l'être suprême, il fut décidé de la rénover. Finalement après d'âpres discussions avec Quitteur, commune co-paroissiale, il fut  procédé à de grosses réparations qui ont conduit près de 70 ans plus tard  au bâtiment tel qu'il est aujourd'hui.Le clocher fut fait en pierres de Fouvent pour des raisons d'économie . le toit principal est de bel aspect avec ses tuiles  vernissées. Un érudit de Saint Vallier, M. Charles Galliet a fait un excellent ouvrage "Beaujeu dans 20 siècles d' histoire" où il  reprend depuis les origines jusqu'au début de la dernière guerre l'histoire du clos de Beaujeu. Cet ouvrage fut suivi par "l'avalanche de juin " qui relate l'histoire durant la dernière guerre.

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeu                                         

     

     

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeules constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeu

     

     

    L'église de Saint Vallier

    A Saint Vallier, il existe une belle petite église au clocher à tuiles vernissées. Cet édifice a des  proportions très harmonieuses. Dans les évènements qui émaillèrent la vie du clos, la question religieuse fit l'objet d’âpres conflits,controverses et dissensions, chaque hameau voulait être une paroisse, y compris Saint Vallier qui revint plusieurs fois sur sa volonté d'indépendance. Cette commune fut finalement annexée à Beaujeu. La messe y était encore célébrée il y a peu , lors de la fête du village.

     

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeu

     L'Église de Pierrejux

    Au sommet du hameau de Pierrejux  était une ancienne forteresse romaine sur la quelle fut édifiée une chapelle transformée en église pour Quitteur et Pierrejux. Des plans furent faits; on les trouve aux archives départementales de Vesoul. La volonté d'indépendance conduisit Quitteur et  Pierrejux à ne pas vouloir financer la réfection de l'église de Beaujeu. L'église fut construite au moins partiellement mais diverses péripéties empêchèrent qu'elle ne fut achevée. Elle tomba en ruine et ses pierres furent utilisées pour ériger une maison après le bombardement de la Forge au début de la 2ième guerre mondiale. Les ruines de cette église inachevée  auraient inspiré un  tableau conservé musée  de Gray Deux plaques tombales rappellent la mémoire de deux curés de cette église.l'une,qui a été déposée derrière le transformateur, a servi à Quitteur pour boucher un puits. Elle porte des lettres gravées: hic jacet dominus jaco..........Pierrejux.., elle est antérieure à celle qui est fixée près de fonts baptismaux de l'église de Beaujeu : ci gist messire Claude Antoine Violet de Gray tres digne pretre et serviteur de l'eglise decede le 29 decembre 1975 .....

     

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beaujeules constructions et édifices religieux dans le clos de Beaujeu 

     

     

     

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeu

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeu

     

     

     

     

     

     

     

     

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeu 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quitteur

     

    Le clocher du bâtiment municipal de Quitteur est aussi en forme, comme l'église de Saint Vallier, de  couronne impériale comtoise que Colbert, approuvé par Louis XIV, avait favorisé. Louis XIV avait recommandé d'utiliser cette forme de clocher en Franche-Comté en signe d'identité avec peut-être un rappel de l'ancienne appartenance de la Franche-Comté au Saint Empire romain germanique. La cloche utilisée pour les grandes occasions (alerte incendies, convocations du conseil municipal, fêtes...) est ornée d'un Christ en croix et d'une sculpture sans doute de Saint Joseph.

    Dans la cour  de ce bâtiment, il y a une croix à section carrée datée de 1836. Celle-ci a remplacé l'ancienne croix à section ronde que nos aïeux avaient connue et qui était au centre du village. Les 2 pierres supérieures du socle sont du 16 ième siècle. La plus haute est gravée du texte:" le 5 de may 1557 les hbts ( habitants) ont fait faire cette +" sans doute en action de grâce, Quitteur, ayant sans doute cette année là, été épargnée par la peste. Cette maladie était extrêmement grave, plusieurs épidémies ravagèrent la Franche Comté. A Quitteur, comme dans de nombreux villages, les malades étaient isolés dans un lieu-dit la Maladière où ils  étaient reclus avec interdiction d'en sortir ou d'être approchés.

    Quitteur possède aussi son lieu-dit la Maladière. Il  y a  encore 60 ans, on y voyait les ruines de construction et d'un puits où  les malades pouvaient puiser leur eau; certains arrivaient à survivre.

     

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeules constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeules constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeu

     

     

                                                le globe avait servi de cible à un tireur allemand

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeules constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeu

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les chapelles du clos

     

    Depuis la création de la maison de soins de Beaujeu, les curés avaient pris l'habitude d'y célébrer une messe basse  pour les malades et les fidèles matinaux. Cette chapelle privée doit encore exister. En revanche la messe était dite  à la mi août devant la chapelle sainte Anne à la sortie de Beaujeu, sur le chemin d'Igny, à l'occasion de la fête de la Sainte patronne. La cloche ne peut pas y être actionnée par son balancement mais par le déplacement du battant, le logement de la cloche étant trop étroit.

     

     

     

    les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeu

     

    Croix diverses

    Le sentiment religieux en France fut très fort, le clos de Beaujeu n'y échappa pas .On y trouve de  nombreuses croix dont certaines sont appelées croix de mission. Il y est souvent indiqué le nombre de jours d'indulgence: les prières prononcées devant ces monuments permettaient de raccourcir du nombre de jours indiqués, la durée de la peine des défunts placés au purgatoire. D'autres croix ont été érigées comme croix de mission pour raviver l'ardeur religieuse ,elles étaient souvent le but de processions.

     

     

     les constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeules constructions et édifices religieux dans le clos de Beajeuales constructions et édifices religieux dans le clos de Beaujeu

    Christ de la Quenissière    Au dessus de Beaujeu                                                                           croix de mission à coté

                                                                                                                                                            du cimetière             

                                    le calvaire de Ratelot vers 1905