• armistice novembre 1918

    pour agrandir les images cliquez dessus

     

     

     

     

    le monument de Quitteur

     

     

     

     

     

                 celui de Beaujeu

     

     

     

    Tous ceux du clos de Beaujeu réunis en l’église paroissiale. 

      

    Pour résister à l'invasion étrangère allemande, la France mobilisa le 2 août 1914 et déclara la guerre le lendemain. Des millions d'hommes  furent ainsi mobilisés. De Quitteur, 3 ne revinrent pas et en tout, pour le clos de Beaujeu 25 furent tués ou disparurent. Ils firent partie des 1 400 000 français qui sont morts pendant cette guerre, en même temps que 250 000 Américains , 750 000 Anglais et tant d'autres soldats canadiens, australiens, néo-zélandais, coloniaux, et autres.
    Le 11
     novembre  1918 à 5 h 15, sous les instructions précises du maréchal Foch, le clairon Labroche sonna le cessez-le-feu pour permettre aux plénipotentiaires allemands, alors que les balles sifflaient encore, de joindre l'état major français pour convenir des conditions de l’armistice qui prit effet à 11 heures.

    Cette sonnerie de clairon,en fait  celle du cessez-le-feu était presque discrète, calme, lancinante  fut répétée sur tous les champs de bataille et répercutée ensuite par les cloches dont les échos furent accueillis avec une joie mêlée de tristesse car dans toutes les familles, un mari, un frère, un fils, un parent, un ami avait disparu dans cette grande guerre.

    Celle-ci apporta outre la peine et la tristesse et eut  beaucoup de conséquences sur  les paysages de nos villages. Il n'y avait plus assez d'hommes, ainsi  des parcelles  aux confins du territoire ou dans des endroits difficiles devinrent des friches puis des bois. Le paysage en fut remodelé ,dans le  clos de Beaujeu six cents hectares de bois remplacèrent ainsi des terres cultivées . Les hommes n'étaient plus là ; les bras manquèrent pour aller, avec des bœufs ou des chevaux, cultiver les terres éloignées... mais c'est une autre histoire.

    Hélas cette guerre qui fit dans le monde huit millions de morts militaires et plus encore de civils  fut suivie d'une autre encore plus meurtrière qui ajouta ses morts en bas de ceux de 14-18.

     

    Cliquez pour écouter le Clairon sonnant le cessez-le -feu

     

     sonneries des cloches à la volée comme le 11/11/1918

     

    pour revenir fermez l'onglet ouvert

     

     

     

    Dans le cimetière aux allées maintenant goudronnées,  ici une plaque en mémoire du capitaine Montillot François, sur laquelle M. le Maire a déposé un drapeau du Souvenir Français.

    À Quitteur,le dimanche 11 novembre, Madame le Maire a lu le discours du président de la République . Elle a ensuite cité les noms des militaires morts en opérations en 2018 au Mali et en Irak. Comme d’habitude, les anciens combattants et les pompiers étaient présents. Ils furent remerciés. Sur un fond sonore, la Marseillaise fut  ensuite chantée.

    Une cérémonie au cimetière de Beaujeu suivit celle de Quitteur. Le maire de Beaujeu évoqua le souvenir des poilus suivi par le Souvenir Français  Les enfants des écoles chantèrent la Marseillaise.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  •  

    Verbatim et Fructidor

                                      verbatim:pour les intéressés aux nouvelles de Quitteur

      Dans certaines réunions, on regroupe sous le nom de verbatim différents sujets. Il s'agira ici de l'assainissement et des sables.

    Assainissement.

    Ci dessous la création de l'exutoire  OUEST au début du siècle.

    Frutidor et Verbatim

     

    Madame le maire a bien voulu intervenir auprès du maire de Beaujeu pour le curage des 2 fossés qui amènent les eaux dans le grand fossé. Ainsi ont été supprimées les odeurs fétides dans les 2 rues basses. Le fossé ouest avait permis, lors de son creusement, d'éloigner les eaux qui se perdaient dans une mare nauséabonde. C'était au début du  siècle.

    En mars 1906, le maire de Beaujeu réunissait le conseil municipal pour faire voter la résolution ci-dessous. Depuis Beaujeu a bénéficié d'une nouvelle station d'épuration et d'aménagements.  Quitteur n'a bénéficié de rien malgré les engagements du maire de l'époque. En revanche, chaque nouvelle maison de Quitteur doit être dotée d'un système autonome d'assainissement et chaque maison ancienne, équipée d'une fosse sceptique ou non, devra avoir une station autonome dans l'année qui suit la vente : c'est le SPANC! En définitive la somme des mises en conformité est supérieure à la réalisation d'un réseau séparatif qui aurait  aussi permis à des habitants de Pierrejux d'être connectés.

           Ci dessous le deuxième curage du fossé Ouest                                            curage de l'exutoire est                                                                                                            

    Frutidor et VerbatimFrutidor et Verbatim

     

     

    Frutidor et Verbatim
     

     

     in extenso ci après, l'exposé du maire de l'époque, en mars 2006.

              "Monsieur le Maire expose ensuite au conseil municipal la suite des travaux d’assainissement prévus dans les années à venir.

    Dès que le cabinet IRH aura peaufiné le dernier scénario concernant l’étude du schéma directeur d’assainissement de Quitteur, le conseil municipal choisira parmi les différents scénarii, un scénario pour Quitteur et pour les zones d’étude de Beaujeu (Pierrejux et rue des Gloriottes).

    La carte du zonage d’assainissement pour les deux communes sera alors établie.

    Avec les 300 000 Euros environ que la commune percevra comme subvention pour la construction de la nouvelle station d’épuration, des travaux simultanés sur Quitteur et Beaujeu seront alors entrepris pour doter l’ensemble de chaque commune d’un assainissement efficace.

    Tous ces travaux, dont la construction de la nouvelle station, nécessitent un emprunt de 600 000 Euros (le remboursement prévisible annuel sur 25 ans est d’environ 36 000 Euros). L’excédent de fonctionnement annuel du budget eau et assainissement est insuffisant pour payer cet emprunt. Une augmentation du prix de l’eau (0,40 Euros à 0,50 Euros par m3 s’avérera nécessaire.

    En 2006, avec les fonds disponibles du budget eau et assainissement, le réseau d’assainissement de Beaujeu sera amélioré (remise à niveau des regards à Beaujeu et Quitteur, - subvention 50% -, branchements des bâtiments communaux de Beaujeu à refaire ainsi que 13 grilles avaloirs sur la chaussée, prolongement du réseau séparatif à créer derrière la mairie, deux points noirs à St Vallier à améliorer).

    Ces travaux de remise en état du réseau ne sont pas subventionnables, mais ils sont absolument nécessaires pour un bon fonctionnement de la station."

    Au final 12 ans après: rien! Ce fut un un beau reniement comme récemment pour un échange forestier. Et maintenant il faut curer les fossés!

    Les sables.

    Pour " les Sables", Espaces Naturels Comtois a fait faire un nouveau passage de broyage. C'est maintenant le désert: plus d'herbes, plus d'insectes, plus d'escargots. Pour éradiquer les acacias, voilà beaucoup d'argent, d'efforts et de temps .Des graines et des racines sont enterrées .Est-ce réussi?

    Les chasseurs ont dénoncé la convention avec Espaces Naturels Comtois. Le terrain objet de cette convention est épuisé , rien n'y pousse. La gagée survivra-t-elle dans cette terre en friche?

     

     

    Fructidor et Verbatim                                                       Abeilles solitaires disparues. Se réinstalleront-elles dans la nouvelle butte où  est venu nicher le guêpier européen?

     

                   

    Fructidor et Verbatim 

     

     

     

     

     

     

    la gagée

    Fructidor et Verbatim

     

    Fructidor:

    Fructidor était un mois du calendrier révolutionnaire, entre fin Août et mi-Septembre, c'était le mois où murissaient les fruits. En cette mi septembre  pommes, poires mirabelles, mûres, noix, prunes...surchargent même parfois les arbres,  les fruits sont beaux et les récoltes superbes.

    Les vendanges sont belles et comme en Bourgogne où le vin s'annonce exceptionnel, à Quitteur l'année 2018 marquera un vin de grande qualité si la vinification se fait bien.

     

     

    Fructidor et VerbatimFructidor et Verbatim            Fructidor et Verbatim 


  •                                                               été 2018 canicule

                                                      cliquez sur les photos pour les agrandir

     

    Petit à petit, la canicule s'installa: le thermomètre oscillait l'après midi de 30° à 40°. Les nuits ne parvenaient pas à rafraichir l'air. Le ciel, les après midi ,était d'argent rappelant ainsi les vers du poème "Midi" de Lecomte de Lisle.

     

                                      

     

     

    Midi, roi des étés, épandu sur la plaine,

    Tombe  en nappes d'argent des hauteurs du ciel bleu.

    Tout se tait. L'air flamboie et brûle sans haleine;

    le terre est assoupie en sa robe de feu

    Les maïs souffrent. les champs ensemencés sont semblables au désert du ferlo sénégalais. Rien ne germe.

    Non loin quelques bœufs blancs, couchés parmi les herbes,

    Bavent avec lenteur sur leurs fanons épais,

    Et suivent de leurs yeux languissants et superbes

    Le songe intérieur qu'ils n'achèvent jamais.

     

    La nature restait en attente des orages qui semblaient repousser leur arrivée. Les plus anciens se souvenaient des dégâts formidables qu’ils avaient faits dans les bois, les forêts, aux habitations et aux chemins.

    Les fruitiers annoncent de très belles récoltes mais résisteront-ils au vent?

    Bientôt ,plagiant presque, La Fontaine dans la fable le chêne et le roseau:

                                                                 Du bout de l'horizon accourra avec furie
                                                                         Le plus terrible des enfants
                                                           Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.

     

    Alerte Frelon asiatique

                     Écrasées de chaleur, les abeilles faisaient la barbe. pour les fleurs pas d'eau, pas de nectar.une seule tache trouver de l'eau pour boire et ravitailler la colonie.

    Un frelon asiatique, sans doute affaibli, s'est approché.Des abeilles se sont groupées pour élever sa température corporelle, il n'a pas survécu. La plupart de temps, ce frelon,vespa velutina attaque, prend une abeille et mange son abdomen. Le  frelon commun, un peu plus grand, vespa crabo est jaune Il est appelé communément "cul jaune"  Le frelon asiatique est plus petit ses segments terminaux de l'abdomen sont  orange. Le nid du frelon asiatique nid fait un mètre de haut. Il est important de signaler les nids pour procéder à leur destruction.

     

     

     

     


  • Nouvelles ornithologiques et autres de Quitteur

     

    Curieusement à la mi-juin, un vol de 9 cigognes est passé allant vers le sud. Est-ce l'annonce d'un hiver précoce ou la fuite devant les intempéries alsaciennes?

    "Aux Sables", Espace Naturel Comtois a encore lutté contre les robiniers appelés couramment acacias avec un engin de 300CV. La place est nette. L'ex pelouse sèche est arrachée. Espérons que l'argent public ne sera pas  investi sur ce site qui recouvre les anciens lieux-dits aux noms évocateurs : "Pisse-Loup", Aux Erenées sur les Noues Jean, "sur le Grand Creu". Les fonds ne proviennent pas de la commune contrairement à ceux qui ont financé l'achat des taillis pour raisons "patrimoniales " au lieu-dit  "aux gros prés sur les Essarins."

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'habitat de la gagée  des prés, fleur emblématique de la pelouse sèche, risque d'être modifié car les chasseurs n'ont pas semé de maïs. Le guêpier d’Europe fait des nids dans la butte  où jadis il cohabitait avec l'hirondelle des rivages. La huppe fasciée, merveilleux oiseau migrateur, impossible à photographier, se promène parfois sur ce site.

    Au lieu-dit " champs de Piqueney", le cochevis huppé a déserté : il  avait trouvé refuge sur l' accotement du chemin mais celui-ci a été rasé par un engin, il a disparu aujourd'hui avec l'alouette lulu. Il n'y a presque plus d'oiseaux. D'année en année, ils disparaissent, c'est une catastrophe! On ne voit pratiquement plus d'hirondelles  des cheminées qui volaient au-dessus des céréales pour gober les insectes.Au village, survivent les hirondelles des fenêtres, relayées le soir par un mammifère volant: la chauve souris. La chouette, elle aussi,  a disparu et au dessus de la mare des" Fouriots" on ne voit plus le vol heurté des chauves-souris. Parfois, en lisière de bois, on peut apercevoir,avec de la chance, la tourterelle des bois dont la cousine des villages, la tourterelle turque est de moins en moins nombreuse.

    Le dernier essaim a quitté sa ruche  d'origine pour se poser sur un piquet et rentrer dans une ruchette qu'il a abandonnée dans l'heure suivante.

     

                                                                                              

     

     

     

    Le crapaud  se cache dans le potager pour s'abriter du soleil . Les sangliers commencent à se régaler du triticale, première céréale mure, en piétinant et abimant la récolte.

    Voilà quelques images du temps qui passe.....


  • Printemps 2018

     

    Alerte info

     

    FÊTE des voisins de Quitteur le Haut

    Cliquez sur le lien ci-dessous.

     

    Video fête des voisins Quitteur le Haut

     

     

    cliquez sur les images surtout sur la dernière

     

    Les années passent mais le souvenir est toujours là et la mémoire de ceux qui  sont morts (lors des 2 dernières guerres près de 2 millions de personnes furent tuées) fut honorée. Sous un soleil radieux, les pompiers défilèrent et les anciens combattants, malheureusement de moins en moins nombreux, déposèrent avec madame la Maire de Quitteur et Monsieur le maire de Beaujeu, des gerbes sur le monument. Les habitants entonnèrent  le chant patriotique et se retrouvèrent tous dans la salle communale de Quitteur pour un vin d'honneur aux allures champêtres.

    La nature se réveille sous le soleil, les pommiers explosent de blanc teinté de rose; sauf accident, les récoltes seront belles et les fruits seront là .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le conseil municipal s'est réuni et le maire a declaré qu'il conviendrait de prévoir l'achat des parcelles forestières suivantes... IL s'agit entre autres d'une forêt de 13ha en zone très humide  au lieu dit" Aux gros prés sur les Essarins". Si le prix est modeste,  les travaux de mise en sylviculture seront élevés et dureront longtemps.Les 2 coupes voisines "aux bois Perrin" ont été plantées il y a 40 ans en mono-essence, résultat tout est à abattre et devra être replanté à grands frais. Souhaitons que cette erreur ne se reproduise pas et que les responsables et leur conseil agissent avec discernement.Les chasseurs sont contents, ils préservent leur territoire. Ils devront cependant y maintenir l'équilibre sylvo-cynégétique car dans cette zone prolifèrent les cerfs et les dépenses de protection y seront élevées. Peut-être eût-il valu mieux qu'à l'instar de ce qui se passe à Rigny que les impôts fussent réduits.

    Le conseil municipal a décidé en outre  d'adhérer à l'association des communes forestières. Cette association est pratiquement le bras séculier de l'ONF. Son aide pour l'acquisition par la commune de parcelles vacantes et sans maitre peut être précieuse. encore faudra-t-il que la commune s'en occupe car aujourd'hui ses parcelles détachées sont négligées comme la moitié des des parcelles forestières privées de la commune. Dommage que ces ressources se perdent! L'ancien maire avait balayé d'un revers de main la simple idée d'adhérer à l'association des communes forestières!

    Avec le soleil, les essaims sortent et les abeilles repues du nectar des fleurs de printemps et maintenant des fleurs d'acacia cherchent un nouveau logement. Regardez où cet essaim est allé se nicher!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                    cliquez sur la photo