•  

     Impression d'automne...Bonnes fêtes Impression d'automne...

     

     

    A QUITTEUR EN CETTE SAISON BOUGENT LES SANGLIERS:

     

     

     

     

     Impression d'automne...L'automne c'est aussi la chasse; les sangliers sont nombreux sur le territoire.

    De nuit, on peut apercevoir une laie emmener ses marcassins  manger quelques noix qui restent dans les labours.Dans l'épais brouillard, un gros mâle se dérobe poussé par les chiens de la commune voisine. Il faut cependant réguler leur nombre pour éviter les collisions et les dégâts aux prés et cultures. L'ACCA s'y emploie.  

     Impression d'automne...

     

     

     

     

     Impression d'automne...

     

     

     Impression d'automne...

    Impressions d'automne...

     

     

    clicquez pour agrandir

     

     Impression d'automne... Impression d'automne...En cette fin d'automne, le givre tapisse les prairies. C'est le clap de fin pour la saison des champignons,elle avait commencé par le mousseron des haies ou tricholome gambosum, elle se termine par le pied violet ou lepista saeva ou tricholome sinistre qui apparait en ronds aux premières gelées avec une couche de glace sur le chapeau. Son pied violet est une améthyste naturelle.

    En hibernation, sous un soleil rasant, les abeilles blotties dans la ruche réchauffent la reine en consommant le miel pour aller jusqu'aux beaux jours.

                                                                                                

     

     Impression d'automne... Impression d'automne...

     

     

     

     


  • le 11 novembre 2016 à Quitteur

     cliquez sur les images pour les agrandir.

    Sous un ciel un peu triste, la cérémonie du 11 novembre s'est déroulée selon le rite habituel: le corps des pompiers a défilé de façon impeccable. Félicitations aussi aux anciens combattants toujours présents et aux porte-drapeaux qui  honorent la cérémonie.

    les porte drapeaux

    Monsieur le maire de Beaujeu est venu et a participé activement à la manifestation. Selon l'usage  Madame le Maire  a lu le discours du ministre et ,a capella, les habitants ont entonné la Marseillaise.

      Certains se sont rendus après à Beaujeu où la Marseillaise a été chantée par les enfants des écoles. La fanfare a ensuite repris l'hymne national après la sonnerie aux morts.

     

     

    A la fin des cérémonies un vin d'honneur a été  offert dans la salle de réception de la nouvelle de la mairie du clos de Beaujeu...

     

     

    fanfare à Beaujeu


  • Mairies...

    Est républicain du 14 10 2016

     

    mairie

     

    Le maire assume un choix précédent et note que l'unanimité n'est pas totale sur cette réalisation. Elle détonne  dans son environnement. C'est enfin officiellement une mairie comme en a acté le dernier conseil municipal! Elle est faite de bois (voir article précédent), de pierre et d'acier Corten®    (?) qui rappellerait le passé historique du hameau de la Forge où exista un haut fourneau qui remplaça les bas fourneaux du lieu-dit "les andousous".

    Des critiques se sont élevées sur cette architecture du cabinet Rochet-Blanc ( voir sur Google: architectures pour tous rochet-blanc). Si des réalisations de ce cabinet  sont élégantes, celle-ci s’inscrit mal dans ce lieu,et choque en face de l'église et dans un environnement traditionnel. De  plus, la grande  volée de la rampe pour handicapés, en ligne oblique, est perçue comme dis harmonieuse dans un ensemble de repères architecturaux atypiques et d'un paravent percé.

    Si la tour Eiffel, Beaubourg et la pyramide du Louvre ont fini par être acceptés, cette nouvelle mairie le sera-t-elle aussi?

    Voilà un projet bien cher.

     

       mairies   A gauche paravent en Corten® mairies

          troué, la Forge faisait de la fonte!

    A droite vue générale,logo de la poste.

    En bas l'autre coté de la rue

    mairies

    Drapeaux bien discrets

     

    mairies

     

    Mairie de Quitteur.

     

    mairiesmairiesA gauche vue vers 1935 1939, les deux personnes peuvent se reconnaitre.La cour est petite et il y avait deux marronniers coupés vers 1960.

    A droite il y a l’électricité et la route est goudronnée. La maison au fond a été reconstruite après un incendie un 13 juillet 1952 et une maison moderne reconstruite en place.

     

    Cliquez sur les images pour les agrandir.


  • Automne 2016

     

    En ce début d'automne le temps est radieux, comme les abeilles qui se comportent comme au printemps le cerisier se trompe et fleurit! En arrière plan, les coings commencent à murir.La chanson cerisiers roses( dont les fleurs sont blanches ) devra être réécrite: cerisiers blancs et coings jaunes!

     

    Automne 2016 

    A cette époque,vers 1944, les 2 marronniers de l'école perdaient leurs feuilles, la rue n'était pas goudronnée et la ferme de l'entrée de la rue des canes n'avait pas encore brulé.

    Cliquez sur les photos!

    Automne 2016

    Témoignage du passé:

    Lors des années 1550, la peste sévissait en Franche-Comté.Les habitants de Quitteur, par dévotion, soit en forme de prière pour ne pas être atteints, soit en forme de remerciement d'avoir été épargnés érigèrent une croix au centre du village. Son emplacement figure sur l'ancien cadastre à la place où se trouve l'actuelle pompe. Pour l'érection du lavoir-abreuvoir-fontaine,à la Vaucresson détruit après, cette croix fut déplacée dans la cour de la mairie. A l’époque, la croix était de section ronde, elle fut cassée et remplacée par une croix datant de  1846 (!).

    Cependant  la première pierre du socle est une des plus vielle pierre datée de la région et porte les inscriptions par face:

    EN l A. 1557 LE

    5 DE MAY LES

    HBTS ONT FAIT

    FAIRE CESTE +

     

    Automne 2016

    Automne 2016Automne 2016

     

     

     

     

     

     

     

     

    Automne 2016Automne 2016

     

     

     

     

     

     

    Automne 2016

     

     

     

     

     

     

     


  • Evolution

    cliquez sur les images pour les agrandir

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bientôt du nouveau....

     

     

     

     

     

     

    Petit à petit le village change. D'anciens repères disparaissent, comme ce mélèze planté avant la guerre qui vient   d'être abattu, son successeur a été planté il y a déjà plus de 10 ans à la Maladière, lieu où les malades étaient mis à l'écart. Bientôt, une maison au centre du village sera aussi abattue.

    plan du village vers 1800

     

    L’urbanisation avec des maisons de plain-pied, parfois entourées de haut mur remplaceront les maisons accolées du centre du village. Celui-ci s'est créé, sans doute, autour d'une source située  au croisement des  rues du pâtis  et des petits pâtis. Cette source de 6 litres par minute en été, débite actuellement dans le tuyau de l'exutoire n°1du réseau. Demain, cette grande maison au centre du village disparaitra, emportant avec elle une partie de l'image de Quitteur. Il y a 150 ans, il n'y avait aucune maison sur la droite depuis l'actuelle entrée du village coté Pierrejux jusqu'à la pompe du centre ,il y avait là des  vignes, le château était à l'extérieur.

    Comme partout en France, l'âme des villages disparait, les gens se rencontrent moins.Demain d'autres changements interviendront avec l'évolution administrative et alors se diluera encore plus le sens de l'appartenance à une communauté pendant que d'autres se regroupent sur des valeurs plus sectaires.

    C'est ainsi...